Tout faire pour prévenir l’épuisement des aidants familiaux

Le rôle d’aidant est bien souvent un rôle épuisant, éprouvant et représente une charge à la fois physique et mentale difficile à gérer au quotidien. La solution ? Se faire aider, bien sûr. Il est indispensable de savoir s’accorder des moments de repos. Mais, s’il est déjà complexe de parvenir à conjuguer vie privée, vie professionnelle et rôle d’aidant, comment réussir à s’octroyer des moments de répit ? C’est pourtant cela qui vous permettra de prévenir l’épuisement que vous ressentirez au fil du temps.

28/3/2022

Quels sont les symptômes de l’épuisement des aidants ?

Devenir aidant demande énormément d’énergie physique et mentale. Si cela représente parfois aussi un investissement financier de votre part, tout cela peut facilement peser sur votre moral et vos émotions. C’est ainsi que vous subissez une bonne dose de stress ; en effet, les préoccupations mentales sur les besoins d’aide de votre proche peuvent rapidement envahir votre esprit à longueur de journée. 

Votre proche a besoin d’aide pour la réalisation des actes de la vie quotidienne et peut également avoir besoin d’aide morale pour prévenir la déprime et éviter l’isolement. Il peut aussi avoir besoin d’aide pour se soigner correctement (soins infirmiers, prise de médicaments…). Penser à tout, tout organiser engendre souvent un épuisement mental et physique. Quels sont alors les symptômes qui vous montrent que vous avez besoin d’un peu de répit ?  

  • Douleurs articulaires ;
  • Mal de dos ;
  • Agressivité ;
  • Sautes d’humeur ;
  • Colère ;
  • Frustration ;
  • Insomnies ;
  • Stress ;
  • Déprime ;
  • Sentiment de solitude ;
  • Difficultés sociales…

Si vous ressentez l’un de ces symptômes ou plusieurs d’entre eux, écoutez votre corps, il vous envoie des signaux : il est temps de relâcher un peu et de prendre soin de vous. Rassurez-vous, Monka est là pour vous épauler et que vous n’en arriviez pas là. Plusieurs formules vous sont proposées sur le site pour vous aider. Vous allez pouvoir déléguer :

  • La recherche de professionnels de santé dont votre proche a besoin ;
  • La recherche d’une auxiliaire de vie, de différents services à la personne ;
  • L’organisation et le suivi des différents rendez-vous santé ;
  • La coordination et le suivi de l’ensemble de l’équipe de professionnels mis à disposition de votre proche ;
  • La recherche d’aides dont vous allez pouvoir bénéficier en tant qu’aidant ;
  • La recherche de solutions de répit adaptées, etc.

Comment se préserver en tant qu’aidant ?

Monka vous propose également quelques conseils à adopter au quotidien pour qu’en tant qu’aidant, vous pensiez à vous préserver tout en vous occupant de votre proche. 

Avoir une bonne alimentation

On ne le dira jamais assez : avoir une bonne alimentation permet de rester en forme et d’avoir toutes les ressources nécessaires pour affronter les différentes tâches qui vous incombent. En adoptant une alimentation saine et équilibrée, votre organisme ne souffre d’aucune carence et vous bénéficiez de toute l’énergie nécessaire.

Profiter d’un sommeil réparateur

Le sommeil est tout aussi important que la nutrition. Ce ne sont pas moins de 30% des aidants qui souffrent de troubles du sommeil (insomnies, réveils à répétition). Pour bien dormir, nous vous recommandons tout d’abord d’éloigner votre téléphone portable de votre lit et de profiter d’une activité calme au moins 1h avant d’aller vous coucher. 

Pensez également à bien aérer votre chambre, à abaisser la température de la pièce et à disposer d’une bonne literie. Si vos nuits sont agitées, pensez à faire une petite sieste dès que vous avez un moment de libre. Et si vous êtes vraiment inquiet du déroulement de la nuit de votre proche, pensez à vous faire aider d’une auxiliaire de vie.

Pratiquer une activité physique

La pratique d’une activité physique aide énormément à prévenir l’épuisement, notamment mental, de l’aidant. Le sport permet d’extérioriser les tensions et diminue le stress. Vous n’êtes pas obligé de pratiquer une séance de sport intensive, mais le seul fait d’aller marcher un peu et de prendre l’air vous permettra de vous aérer l’esprit. 

Conserver une vie sociale

Avec le rythme de vie actuel, nous manquons tous de temps pour voir librement notre famille et nos amis autant qu’on le souhaiterait. En tant qu’aidant, conserver un minimum de vie sociale est indispensable à votre équilibre. Non seulement cela vous aidera à conserver un bon moral, mais cela vous évitera également de connaitre un sentiment de solitude et d’isolement souvent vécu par les proches aidants. 

En effet, l’entourage représente souvent un soutien efficace : il vous permettra d’extérioriser votre fatigue par des mots en échangeant avec lui et vous prodiguera souvent des conseils à partir de points de vue extérieurs. Souvent, en tant qu’aidant, il peut être difficile de prendre du recul face à des situations bloquantes et votre entourage est là pour vous aider à y voir plus clair. 

Demander de l’aide

Combien êtes-vous d’aidants à ne jamais solliciter l’aide de votre entourage ? Osez, votre entourage est aussi là pour cela. Vos proches pourront prendre le relai le temps d’une journée, ou même de quelques jours et cela vous permettra de faire une pause, de reprendre des forces et de vous ressourcer pour revenir encore plus fort. Il est tout de même préférable de demander de l’aide une fois de temps en temps plutôt que de finir par craquer. 

Demander un placement provisoire

Si personne de votre entourage n’est en capacité de prendre le relai le temps de quelques jours, sachez qu’il existe des structures proposant des hébergements temporaires. Votre proche pourra être reçu seulement quelques jours ou quelques semaines, selon vos besoins. Cet accueil vous est également proposé si vous souhaitez partir en congé. Les aidants font tout pour éviter que leur proche n’ait à quitter leur domicile, mais cela peut être une solution efficace vous permettant de profiter d’un temps de répit nécessaire à votre santé mentale. 

Être aidant ne signifie pas qu’il faille s’oublier soi-même ; pourtant, c’est bien souvent ce qui arrive à bon nombre d’entre vous. Monka souhaite venir en aide tant aux aidés qu’aux aidants, voilà pourquoi l’on vous propose différentes formules adaptées à vos besoins. Parce que nous souhaitons éviter à tout prix l’épuisement des aidants, qui sont de plus en plus nombreux, et permettre à nos ainés de bien vieillir à domicile.