Pourquoi devient-on aidant ?

Parmi votre entourage, l’un de vos proches ou amis est désormais en perte d’autonomie, malade ou encore en situation de handicap. En observant certaines difficultés dans le quotidien de votre proche, vous avez pris la décision de lui venir en aide et de l’accompagner. Vous faites désormais partie des aidants familiaux. Cependant, si le handicap et la maladie sont flagrants, la perte d’autonomie reste parfois discrète. Découvrez les signes qui vous confirmeront que votre proche a besoin d’aide et que vous êtes bel et bien devenu un aidant en l’accompagnant dans les gestes de la vie quotidienne.

14/3/2022

Qu’est-ce qu’un aidant ?

Si vous aidez et accompagnez une personne malade, handicapée ou encore une personne âgée ayant perdu une partie de son autonomie, alors vous êtes un aidant. La personne que vous aidez peut être un membre de la famille(conjoint, parent, oncle, etc.) ou encore un ami, un voisin… La Charte européenne de l’aidant familial définit l’aidant comme :

« La personne non professionnelle qui vient en aide, à titre principal, pour partie ou totalement, à une personne dépendante de son entourage, pour les activités de la vie quotidienne. »

Une personne peut se retrouver à remplir le rôle de l’aidant dans diverses situations et avec toute personne, peu importe son âge.

Comment devient-on aidant ?

C’est lorsque l’on remarque certains signes qui ne trompent pas que l’on devient aidant. Vous avez certainement une relation de proximité avec la personne et avez constaté qu’elle avait besoin d’aide. Alors, vous faites preuve de bienveillance et commencez à l’aider, d’une façon ou d’une autre.  

Quels sont les signes qui vous amènent à devenir aidant ?

Certains signes vous démontreront que votre proche a besoin d’aide. Cette personne peut être malade ou handicapée ou tout simplement, devenir de moins en moins autonome.

Il arrive parfois que ces personnes tentent de cacher leur nécessité à être aidées ou ne s’en rendent tout simplement pas compte. Si vous remarquez certains de ces signes, vous allez commencer à aider la personne. Et c’est ainsi qu’au fur et à mesure, vous endosserez pleinement le rôle d’aidant.

Le lever et le coucher deviennent compliqués

Dans le cas d’une personne en perte d’autonomie, les moments de se lever et de se coucher seul peuvent devenir une étape complexe, mais comment le savoir ?

·      La personne éprouve des difficultés à s’asseoir ou à se relever de sa chaise, alors imaginez la situation lors du lever ou du coucher.

·      Elle présente des blessures (bleus, égratignures),peut-être la conséquence d’une chute.

·      Le lit est intact. La personne ne dort peut-être plus à cet endroit.

·      La personne se lève de plus en plus tard le matin : a-t-elle des difficultés physiques à se lever ? Est-ce simplement le signe d’un mal-être ?

La toilette n’est pas systématique

L’étape de la toilette peut s’avérer un geste de la vie courante très complexe lorsque l’on subit une perte d’autonomie. Certaines personnes évitent donc peut-être la salle de bain, mais comment le savoir ?

·      Votre proche ne dégage pas toujours une odeur très agréable.

·      Son apparence physique a changé : mal coiffé, plus de maquillage, ongles longs, pas rasé depuis longtemps…

·      La personne peine à se baisser, à se mouvoir au quotidien. Comment pourrait-elle effectuer la toilette ou se laver les cheveux correctement ?

·      Si la personne présente des troubles de la mémoire au quotidien, elle a peut-être simplement oublié de prendre sa douche.

La tenue vestimentaire questionne

Tout comme la toilette, l’habillage peut très vite devenir une tâche difficile. Des signes flagrants démontrent que votre proche a besoin d’aide pour se vêtir correctement. Porter une tenue agréable, confortable ou encore élégante contribue à nous mettre de bonne humeur.

·      Votre proche garde les mêmes vêtements plusieurs jours de suite ou il remet toujours les mêmes pièces (des pièces faciles à mettre).

·      Les vêtements à fermeture ou à boutonnière sont rarement fermés ou mal fermés : la personne a peut-être du mal à le faire.

·      Ses vêtements sont portés à l’envers ou de travers, le pantalon n’est pas remonté jusqu’en haut…

·      Le choix des vêtements n’est pas adapté à la météo : c’est peut-être le signe que d’autres vêtements sont plus faciles à enfiler ou encore que son esprit lui fait défaut.

La prise de médicaments est douteuse

Les personnes malades, handicapées ou encore les séniors ont souvent besoin de prendre des traitements médicamenteux. Cette prise de médicaments doit être régulière. Il est très important de les prendre correctement et de ne pas les oublier pour ne pas prendre de risque pour sa santé.

·      Si votre proche souffre de troubles de la mémoire, il lui faut impérativement un aidant qui puisse systématiquement lui faire prendre ses médicaments, les bons jours et aux bons horaires. Les troubles de la mémoire engendrent des oublis qui peuvent être très graves dans certains cas. C’est également la cause de surdosages, car la personne oublie avoir pris les médicaments et les reprend.

·      Les personnes souffrant de troubles cognitifs et ayant du mal à se repérer dans le temps ont également besoin d’un aidant afin de bien contrôler la prise de médicaments.

Les nuits semblent agitées

Les personnes malades ou âgées ne profitent pas toujours d’un sommeil agréable et réparateur. Certains signes montrent qu’il serait préférable que la personne ait une présence durant la nuit afin d’être rassurée.De plus, elle ne sera pas seule en cas de besoin.

·      Certaines maladies engendrent différents troubles cognitifs nocturnes. Ainsi, votre proche peut prendre l’envie soudaine de quitter son logement, sans téléphone, sans clés, et se perdre ; il peut également se mettre en danger de multiples façons.

·      Certaines personnes peuvent tomber durant la nuit. Vous pouvez sécuriser son lit, mais la présence d’un aidant est tout de même préférable.

·      Votre proche est de plus en plus fatigué :c’est sûrement le signe de nuits agitées, d’insomnies, de somnambulisme, d’apnée du sommeil… Les causes peuvent être diverses, mais quoi qu’il en soit, il serait préférable que cette personne ne reste pas seule une nuit entière.

Les repas ne semblent pas être pris ni préparés

L’alimentation est indispensable pour conserver un bon état de santé ou ne pas l’aggraver ; elle aide parfois à guérir de certaines maladies. Quoi qu’il en soit, en toute circonstance, il reste prioritaire de bien se nourrir et de profiter de repas sains et équilibrés. Vous vous questionnez sur les repas de votre proche, car vous avez observé quelques signes alertants.

·      Votre proche a perdu beaucoup de poids : signe d’une maladie ? Auquel cas, il serait bon de faire un bilan médical. En l’absence de maladie, demandez-vous si votre proche se nourrit correctement.Réfléchissez aux causes possibles de son manque d’appétit.

·      Son réfrigérateur est vide : votre proche a sûrement besoin d’un aidant pour lui faire ses courses. S’il contient toujours les mêmes aliments, un aidant pourrait lui permettre de varier ses menus chaque jour.

·      Votre proche peut également avoir besoin d’aide pour préparer les repas. Une personne trop fatiguée ou malade n’a pas toujours la force et le courage de rester debout devant sa plaque de cuisson. Une personne en perte d’autonomie peut rencontrer des difficultés à porter les casseroles.Une cuisine sale est également le signe qu’une aide est nécessaire.

Les baisses de moral et la déprime se sont installées

Les personnes malades, handicapées ou âgées souffrent de l’isolement. Trop malades, fragilisées, fatiguées pour pouvoir sortir et rencontrer du monde ou pratiquer une activité, elles restent enfermées dans leur logement, seules. Il est donc tout à fait légitime de les voir perdre leur sourire au fil du temps.

·      Votre proche se retrouve souvent seul, il souffre alors peut-être de solitude. Attention, c’est un sujet délicat :certaines personnes âgées aiment rester seules. Il est important de rester vigilant sur ce point-là. Un aidant est une solution pour échanger, se divertir, faire des activités à domicile et ainsi retrouver un meilleur moral.

·      Votre proche a des pensées négatives voire des idées noires : la compagnie d’un aidant l’aiderait à retrouver un peu de joie de vivre.

·      La présence d’un aidant permet également aux aidés de profiter de courtes sorties, notamment lors des beaux jours. Le soleil aide à garder le moral et redonne le sourire.

·      Votre proche a du mal à se déplacer : un aidant lui permettra d’aller prendre l’air à l’aide d’un fauteuil ou en se tenant à son bras le temps d’une sortie.

Le ménage n’est pas fait régulièrement

Ceci est un signe probant de la nécessité d’avoir un aidant à domicile. Il est facile de remarquer que le logement n’a pas été nettoyé depuis quelque temps : sol sale, poussière sur les meubles, bazar, linge sale accumulé… Vous allez rapidement constater que votre proche a besoin d’aide au sein de son logement pour réaliser le ménage régulièrement et s’occuper de son linge.

Vivre dans un logement propre contribue également à avoir un meilleur moral et il est important de disposer d’une bonne hygiène pour contribuer à un bon état de santé. La saleté et les microbes peuvent être à l’origine d’infections, d’allergies, de problèmes respiratoires qui amplifieraient les besoins de l’aidé.

Voilà pourquoi nous devenons aidant !

Si vous constatez l’un de ces signes chez votre proche, le message est clair : il a besoin d’aide. Voilà toutes les raisons pour lesquelles nous sommes amenés à devenir aidant d’un parent, d’un ami, d’un voisin ou d’une connaissance. Devenir aidant n’est pas une situation facile à vivre : il faut arriver à conjuguer sa vie personnelle, professionnelle et sa vie d’aidant à la fois.

Monka a été créé dans le but de vous apporter le soutien nécessaire face à cette situation et que vous puissiez compter sur une entreprise de confiance afin de soulager votre quotidien d’aidant. Nous sommes là pour vous aider dans toutes les démarches administratives, en savoir plus sur les aides disponibles, mais surtout pour vous proposer des solutions adaptées afin de soulager votre vie d’aidant. Vous en avez bien besoin, n’est-ce pas?