Dans quels cas sommes-nous aidants ?

Suite au vieillissement de la population, le nombre de personnes en perte d’autonomie augmente considérablement. Estimé à 2,5 millions en 2019 selon l’Insee, il pourrait atteindre près de 4 millions en 2050. Une tendance qui s’accompagne d’une hausse du nombre d’aidants familiaux.

21/3/2022

Qui est considéré comme aidant ?

Suite au vieillissement de la population, le nombre de personnes en perte d’autonomie augmente considérablement. Estimé à 2,5 millions en 2019 selon l’Insee, il pourrait atteindre près de 4 millions en 2050. Une tendance qui s’accompagne d’une hausse du nombre d’aidants familiaux.

 

Qu’est-ce qu’un aidant ?

Un aidant est une personne qui assiste un proche dépendant de façon régulière. Généralement, il s’agit d’un membre de la famille, mais ce peut aussi être un ami, un voisin ou autre. Le statut d’aidant est défini par l’État depuis 2016, par la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement. L’aidant soutient la personne en perte d’autonomie dans les actes de la vie courante et dans l’organisation de son quotidien.

 

À titre d’information, on compte environ11 millions d’aidants en France, selon une étude réalisée par l’institut BVA en 2020. Un nombre qui tendrait à augmenter au fil des années, dans l’optique de favoriser le maintien à domicile.

 

Quelles conditions doit-on réunir pour être reconnu comme aidant ?

Pour être considéré comme aidant, il faut s’occuper d’un proche de façon régulière et sur le long terme. Il ne suffit pas de proposer ses services pour les courses ou le ménage de manière ponctuelle pour être aidant.

 

Par ailleurs, même si elle peut faire partie de la famille, la personne aidée ne peut pas être l’époux(se) de l’aidant ou le partenaire d’un pacs. Concernant l’âge, la loi ne précise aucune limite. Un mineur ou un senior peut donc occuper le rôle d’aidant.

 

Quelles missions remplit un aidant ?

Un aidant accompagne un proche au quotidien en l’assistant dans les actes de la vie courante. Il remplit plusieurs missions et réalise différentes tâches telles que :

•      l’entretien du logement et du jardin ;

•      lescourses ;

•      la préparation des repas ;

•      l’organisation des rendez-vous médicaux ;

•      la gestion de l’administratif, etc.

 

L’aidant joue un rôle essentiel auprès du proche dépendant qui souhaite rester vivre à son domicile. Il peut aussi coordonner les rencontres avec les différents intervenants et professionnels de santé. Ces missions lui demandent beaucoup de temps et d’énergie.

 

Quelles sont les aides destinées aux aidants ?

Pour compenser les frais liés à l’assistance qu’ils portent à leur proche, les aidants peuvent bénéficier de différentes aides. Il peut s’agir d’allocations ou de droits. En outre, un aidant peut disposer d’un statut de salarié si la personne qu’il assiste lui verse une rémunération.

En fonction de la situation, l’aidant peut percevoir :

•      l’AJPA :l’allocation journalière du proche aidant ;

•      l’AJPP :l’allocation journalière de présence parentale.

 

Il peut également bénéficier d’un crédit d’impôt en compensation des dépenses engagées pour soutenir la personne aidée (frais de transport, achat de matériel, aménagement du logement, etc.).

 

Enfin, l’aidant peut aussi obtenir une indemnité dans le cadre du droit au répit. Cette dernière permet de financer une place d’accueil dans unétablissement spécialisé pour quelques jours.

 

https://www.toutsurmesfinances.com/argent/a/aidants-familiaux-definition-aides-conditions-demarches

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/07/26/en-2050-la-france-pourrait-compter-4-millions-de-personnes-en-perte-d-autonomie-selon-l-insee_5493611_3224.html