Comment concilier vie privée et rôle d’aidant ?

Lorsque l’on parle de vie privée, nous incluons également la vie professionnelle : un pan qui prend déjà énormément de place sur la vie privée. Pour concilier chaque domaine de sa vie et pouvoir s’épanouir dans chacun d’eux, une véritable organisation doit avoir lieu. Alors, quand, en plus, nous devons ajouter à cela la mission d’aidant, cela devient compliqué. Trop d’aidants éprouvent de grosses difficultés à tout mener de front, et nous les comprenons. Mais, alors, comment faire pour concilier sa vie privée et son rôle d’aidant et ne pas se laisser submerger ?

25/4/2022

Les difficultés des aidants : vie privée, vie professionnelle etrôle d’aidant

On entend souvent les aidants parler d’une double vie lorsqu’ils évoquent leur vie familiale, leur activité professionnelle et en même temps, le temps consacré à leur proche malade, handicapé ou simplement vieillissant. Effectivement, une majorité d’aidants se trouve encore dans la vie active lorsqu’ils doivent commencer à assumer leur rôle d’aidant. Est-ce également votre cas ?

En tant qu’aidants débordés, vous rencontrez tous les mêmes obstacles :

·      Des difficultés à concilier vie d’aidant, vie familiale et professionnelle ;

·      Un frein quant à votre évolution professionnelle ;

·      Un manque d’accompagnement et d’écoute de la part de votre employeur ;

·      Des souffrances physiques et mentales :douleurs musculaires, fatigue, stress, anxiété. Ces soucis quotidiens ont forcément un impact négatif sur votre vie privée et votre vie professionnelle.

Quelles sont les solutions pour concilier vie privée et rôle d’aidant ?

Bon nombre d’aidants ont du mal à sortir la tête de l’eau et ne connaissent pas forcément les solutions existantes. Bien souvent, par culpabilité, les aidants n’essaient pas de trouver une solution à ces difficultés en se disant qu’ils n’ont d’autre choix de tout assumer. Pourtant, des solutions, il y en a :

Trouver un accord avec votre employeur

Comme en tant qu’aidant, vous passez la majeure partie de votre temps sur votre lieu de travail, la meilleure solution serait d’échanger avec votre employeur pour trouver une autre organisation ; elle doit évidemment pouvoir satisfaire à la fois votre employeur et vous-même et ne pas empiéter sur la qualité de votre travail.

Certains aidants demandent à passer à temps partiel pour disposer de plus de temps à consacrer à leur proche, mais financièrement, ce n’est pas une solution envisageable pour tout le monde. Saviez-vous que la loi du 22 mai 2019 a pour objectif une meilleure reconnaissance des proches aidants actifs ? C’est une thématique qui est d’ailleurs désormais abordée durant les négociations collectives au sein des entreprises afin de permettre aux aidants de parvenir à mieux concilier vie professionnelle, vie privée et rôle d’aidant.

Revoir votre planning avec votre employeur

L’aménagement du planning doit être pensé en premier lieu :quelles possibilités sont envisageables ?

- Commencer plus tôt le matin et terminer plus tôt le soir ?

- Rallonger votre pause déjeuner d’une heure et rattraper cette heure à un autre moment ?

- Convertir vos RTT ou jours de congés sur un compte épargne-temps ?

Revoir les conditions d’exercice de votre activité

Selon la nature de votre activité, voyez avec votre employeur ce qui serait envisageable :

- Changement de lieu de travail ;

- Passage en télétravail complet ou partiel ;

- Annuler les déplacements professionnels ;

- Inter-changement des missions avec un autre salarié…

Enfin, connaissez-vous le congé de proche aidant ? Il s’agit d’un congé vous permettant de suspendre votre activité professionnelle durant un laps de temps. Nous vous en parlons plus en détail un peu plus bas.

Prendre des congés pour profiter de votre vie privée

Ne consacrez pas vos congés uniquement à votre proche. Si vous avez déjà des difficultés à tout concilier, profitez des congés pour passer du temps avec vos proches et vous ressourcer auprès d’eux. Puisque vous passez généralement la plupart de votre temps libre à venir en aide et à accompagner votre proche, les vacances doivent au moins être l’occasion de penser à vous et votre famille.

Alors, ne culpabilisez plus et prenez des congés ou quelques jours de congés de temps à autre et consacrez-vous pleinement à votre famille et à votre vie privée. Il existe des solutions de remplacement temporaire pour venir en aide à votre proche et que vous puissiez vous recentrer sur vous-même et votre entourage. C’est essentiel à votre épanouissement et à celui de votre famille.

Mettre en place une équipe de soins au domicile de l’aidant

Mettre en place une équipe médicale au domicile de votre proche est un véritable soulagement pour l’aidant familial. Non seulement un professionnel peut prendre le relai sur quelques tâches récurrentes qui vous incombaient jusqu’à présent, ce qui vous laissera plus de temps pour vous consacrer à votre vie privée, mais les soins peuvent également être dispensés à domicile. Ainsi, vous n’avez plus besoin de consacrer des heures pour le trajet afin d’emmener votre proche en rendez-vous médical ni d’attendre que la consultation se passe, etc.

Il est tout à fait envisageable de mettre en place une équipe efficace composée :

·      D’infirmiers ;

·      D’un kinésithérapeute ;

·      D’une auxiliaire de vie ;

·      D’une aide ménagère, etc.

Cette solution représente un véritable soulagement physique et mental très apprécié des aidants. Après avoir mis en place une équipe médicale et effectué l’ensemble des démarches administratives relatives à cette étape, les aidants avouent constater un véritable changement dans leur vie.

Qu’est-ce que le congé de proche aidant ?

Nous l’évoquions plus haut dans l’article, le congé du proche aidant peut être une solution de dernier recours auquel vous avez certainement le droit :

·      Le congé de proche aidant concerne les salariés, les VRP, les salariés du particulier employeur et les fonctionnaires ;

·      Vous pouvez en faire la demande si vous assistez un membre de votre famille ou un proche sans aucun lien de parenté. Si vous vous trouvez dans le deuxième cas, vous devez soit cohabiter avec le proche aidé soit démontrer un lien de grande proximité avec la personne ;

·      Vous devez assister la personne aidée, notamment si elle ne représente pas un membre de votre famille, de façon régulière et à titre non professionnel ;

·      Vous pouvez disposer d’un congé de proche aidant même si votre proche réside en établissement spécialisé ;

·      Le congé de proche aidant est d’une durée de 3mois maximum, mais il est renouvelable jusqu’à 1 an tout au long de votre carrière ;

·      Vous avez l’assurance de conserver votre emploi, le congé de proche aidant n’étant en aucun cas un motif de licenciement.

Le congé de solidarité familiale

Saviez-vous qu’il existe également le congé de solidarité familial, légèrement différent du congé du proche aidant ? Voici les conditions de ce congé qui vous permettra peut-être d’avoir plus de temps pour tout concilier :

·      Vous pouvez en bénéficier si vous êtes salarié du secteur privé comme public ;

·      Vous ne pouvez prendre le congé de solidarité familiale uniquement si votre proche se trouve en fin de vie ;

·      Ce congé est également d’une durée de 3 mois et n’est renouvelable qu’une seule fois ;

·      Vous pouvez soit prendre les 3 mois en continu soit demander à passer à temps partiel pour pouvoir continuer votre activité professionnelle ;

·      Ce congé n’est pas rémunéré, mais vous pouvez demander certaines aides selon votre situation.

Monka est votre solution pour concilier au mieux vie privée et rôle d’aidant

Votre rôle d’aidant empiète sur les autres aspects de votre vie, comme nous venons de le voir. Au fil du temps, il devient souvent de plus en plus difficile de parvenir à tout concilier ; d’une part, parce que la fatigue physique, la fatigue mentale et les douleurs s’intensifient au fil du temps pour l’aidant et d’autre part, parce que l’âge avançant amplifie également les problèmes de handicap, la perte d’autonomie ou la maladie. Déléguez vos missions à Monka, car pour nous, aider et accompagner représente notre métier.

En faisant appel à Monka, votre quotidien se voit enfin allégé grâce à :

·      Une écoute et une compréhension attentive ;

·      Des conseils pour tous vos questionnements ;

·      Une aide efficace dans la connaissance de vos droits et dans la réalisation de l’ensemble des démarches en étudiant votre situation et celle de l’aidé de près ;

·      La mise en place d’une équipe médicale pour vous soulager pleinement, ainsi que la coordination de l’ensemble des professionnels intervenant ;

·      Le suivi de tout ce qui a été mis en place et les ajustements éventuels à faire au fil du temps, etc.

Tout ceci vous permettra enfin de vous retrouver, de retrouver vos proches, d’être plus efficace dans votre vie professionnelle et pourquoi pas de penser à une évolution dans votre carrière. Mais, surtout, vous soufflez et vous sentez soulagés: votre proche profite d’une prise en charge professionnelle de qualité, vous n’avez rien à faire, et pouvez enfin penser à vous et à votre famille. Merci Monka! Alors, n’attendez pas l’épuisement avant de déléguer cette partie.En attendant, renseignez-vous sur l’épuisement des aidants familiaux, car il vaut mieux prévenir que guérir.