Hospitalisation à domicile : comment agir en tant qu'aidant ?

Encadrée par le médecin traitant, l’hospitalisation à domicile nécessite l’intervention de plusieurs professionnels de santé. Comment trouver sa place dans cette situation lorsque l’on est aidant ?

4/4/2022

Proche aidant : quel est votre rôle pendant une hospitalisation à domicile ?

Lorsqu’une hospitalisation à domicile est prescrite par le médecin traitant, le proche aidant est en première ligne. Il devient en quelque sorte la cheville ouvrière des professionnels de santé. Il doit en effet prendre le relais des infirmiers, des kinésithérapeutes, des aides-soignants… quand ceux-ci ont passé le seuil de la porte. Le proche aidant se retrouve alors, bon gré, mal gré, obligé de prodiguer certains soins et de se transformer en garde-malade. Cela impacte forcément la relation entretenue avec la personne aidée.

 

Par ailleurs, le proche aidant doit également coordonner les rendez-vous à domicile de tous ces professionnels de santé, pour éviter qu’ils n’interviennent au même moment.Il devient aussi le gestionnaire des fournitures médicales requises par une hospitalisation à domicile.

 

Hospitalisation à domicile : quel est l’impact de l’hospitalisation à domicile ?

En tant qu’aidant, vous ne pouvez que vous réjouir que votre proche puisse rester auprès de vous. Toutefois, l’impact de cette hospitalisation à domicile se révèle souvent lourd de conséquences. Tout d’abord, parce qu’il n’est pas évident de vivre avec une personne gravement malade, en fin de vie ou souffrant de démence. Il est fréquent que les aidants culpabilisent, car ils sont épuisés, physiquement et moralement, par cette situation, mais ne se sentent pas autorisés à se plaindre alors qu’ils vivent avec une personne« vraiment » malade. Ensuite, les allées et venues de tous les professionnels de santé au sein du foyer perturbent la vie quotidienne et l’intimité, sans compter la transformation du logement en unité médicalisée. Il faut alors faire cohabiter le lit médical et le canapé du salon, voire entreposer des meubles dans la cave ou chez des amis, car l’espace manque. Pour le proche aidant, cela peut donner l’impression de ne plus vivre chez soi, mais à l’hôpital. Difficile de se reposer dans ces conditions.

 

Proche aidant : comment se faire accompagner lors d’une hospitalisation à domicile ?

Il est alors d’autant plus important de se faire aider et accompagner, pour parvenir à préserver la relation que vous entretenez avec votre proche. En faisant par exemple appel à une aide à domicile – financée par l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) ou la prestation de compensation du handicap (PCH), aides versées par le conseil départemental sur étude du dossier de la personne âgée en perte d’autonomie. Il est aussi possible de faire valoir son droit au répit, en tant qu’aidant familial, pour réussir à recharger ses batteries, et éviter de tomber malade à son tour. Déléguer la gestion des rendez-vous médicaux à une plateforme spécialisée en la matière est également une solution efficace pour alléger la charge mentale du proche aidant.

 

https://sante.lefigaro.fr/article/les-aidants-familiaux-piece-indispensable-de-l-hospitalisation-a-domicile/

https://www.odella.fr/avant/conditions-de-vie-des-personnes-agees/aide-a-la-personne-agee/aidant-gerer-hospitalisation-a-domicile/