homme travaillant depuis son domicile en visioconférence

Comment aménager le temps de travail en entreprise des aidants familiaux ?

Nous avons tous un rythme de vie effréné : vie personnelle, famille, travail, nous avons du mal à nous arrêter. Pour les personnes qui sont aidants familiaux en plus de ce planning déjà chargé, c’est un sacré cocktail. Leur principale difficulté réside dans la gestion du temps et d’une lourde charge mentale. Fatigue, épuisement, burn-out : tels sont les risques encourus par ces aidants qui travaillent à côté. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des solutions. Le Code du Travail prévoit l’aménagement du temps de travail pour l’aidant familial, comme, par exemple, des congés spécifiques. Être aidant et travailler, suivez nos conseils pour jongler entre les deux et en attendant, voyons voir ce que les entreprises peuvent mettre en place.

Monka

Un article de

Monka
Aide aux aidants
Mis à jour le
Publié le
18/8/2023
temps
minutes de lecture
Sommaire
Logo Monka

Monka vous accompagne pour faciliter le parcours de soins de vos proches âgés afin de vous soulager autant mentalement que physiquement, et ainsi mieux vivre votre rôle d'aidant avec bienveillance et sérénité.

Découvrez nos services

Pourquoi aménager le temps de travail d’un aidant familial ?

Le trio de difficultés dominant vécu par les aidants familiaux,d’autant plus les aidants salariés en entreprise, réside dans la fatigue morale, physique et le stress subit par la situation :

graphique montrant les principaux impacts ressentis par les aidants

*Étude réalisée par Reworld Media Connect et diffusée sur le site de Top Santé en2022.

Dans un autre graphique, l’étude nous révèle que :

✓ 29% des aidants familiaux salariés ont du mal à concilier leur statut d’aidant avec leur vie professionnelle ;  

✓ 77% des proches aidants manquent d’informations sur leurs droits en tant qu’aidant.  

Ceci engendre un manque de productivité, d’efficacité et d’attention au travail.  

Agir en faveur des aidants familiaux salariés

Si l’État a mis en place différents dispositifs pour une meilleure prise en charge du rôle d’aidant, les entreprises peuvent, elles aussi, agir en faveur de leurs aidants salariés :

✓ Informer les salariés de leurs droits, des congés et aides existantes ;

✓ Proposer à leurs salariés aidants un aménagement du temps de travail ;

✓ Proposer aux salariés non aidants d’être solidaires envers leurs collègues aidants, en faisant don de jours de repos …

Adaptez les congés à la situation de l’aidant salarié

Il existe différents congés existants mis en place pour aider les aidants familiaux salariés. Ces congés sont des droits qui vous sont proposés et votre employeur ne peut vous les refuser.  

Le congé de proche aidant  

Si vous êtes salarié du secteur privé ou public, bénéficiez du congé de proche aidant. Pour cela, vous devez avoir au moins 2 ans d’ancienneté dans l’entreprise où vous travaillez. Ce congé vous permettra d’aider l’un de vos proches, qu’il soit un membre de votre famille ou non. Il peut résider avec vous ou non, et peut également habiter dans une résidence spécialisée.

femme tenant une tablette face à un homme senior assis à son bureau

Vous ne perdrez pas votre emploi durant votre congé de proche aidant. Vous pouvez le prendre pendant 3 mois, et le renouveler durant un an maximum, en continu ou de manière fractionnée. Vous n’avez pas le droit d’exercer une activité professionnelle durant ce congé, mais pouvez cependant devenir le salarié de votre proche aidé selon conditions. Vous ne serez pas rémunéré durant le congé de proche aidant, mais pouvez être indemnisé par l’Allocation Journalière de Proche Aidant (AJPA - 22 jours par mois).  

Le congé de présence parentale

Le congé de présence parentale vous concerne si vous avez un enfant de moins de 20 ans malade, en situation de handicap ou victime d’un accident. Ce congé n’est pas rémunéré non plus, mais vous pourrez bénéficier de l’Allocation Journalière de Présence Parentale (AJPP) sous certaines conditions. Vous pouvez aussi bénéficier de ce congé à mi-temps et percevoir l’AJPP de moitié également.

Le congé de présence parentale peut être pris durant 310 jours sur une période de 3 ans maximum. Il est renouvelable au-delà des 3 ans (soit 620 jours au total) si votre enfant a toujours moins de 20 ans, qu’il ne perçoit pas de salaire au-delà de 1.070,78€ et qu’il connait une récidive de son état de santé. Pour bénéficier de ce congé, votre enfant doit connaitre une perte d’autonomie et avoir besoin d’une assistance en continu.

Le congé de solidarité familiale

Le congé de solidarité familiale concerne les salariés du secteur privé et public. Pour en bénéficier, le proche que vous accompagnez doit se trouver en fin de vie. Votre employeur ne peut vous le refuser.Vous avez droit à un congé de 3 mois, renouvelable une fois. Vous avez le choix entre le prendre à temps complet ou demander à votre employeur de passer à temps partiel s’il est d’accord.

Vous ne toucherez aucune rémunération, mais avez la possibilité de percevoir l’Allocation Journalière d’Accompagnement d’une personne en fin de vie (AJAP). Pour cela, demandez une attestation à votre employeur et envoyez-la au CNAJAP. Le congé débutera à une date fixée en accord avec votre employeur sauf urgence prouvée par un écrit de votre médecin.  

Réorganisez le temps de travail des aidants salariés

Si les congés spécifiques proposés aux aidants familiaux salariés sont un droit, vous pouvez également, en tant qu’employeur, proposer d’autres solutions à vos salariés aidants. Laissez-vous guider par Monka si vous vous demandez comment déployer une politique aidant familial salarié en entreprise. Et en tant qu’aidant salarié, n’hésitez pas à aller échanger avec votre supérieur pour voir ce qu’il est possible de mettre en place.  

Faire don de ses RTT

Depuis 2018, vos salariés peuvent se faire don de jours de repos (RTT) si l’un d’eux est aidant familial. En tant qu’employeur, vous devez seulement donner votre accord. Le salarié qui donne ses jours de repos ne doit pas recevoir de contrepartie quelconque. Ce don concerne aussi bien les jours de RTT que les jours de congés payés. Ces jours peuvent être pris directement ou déposés sur un compte épargne-temps.  

groupe de femmes et d'hommes souriants autour d'une table et d'un ordinateur

Mettre en place un CET  

En parlant de compte épargne-temps, il s’agit d’un dispositif sur lequel vous pourrez y déposer des jours de congés ou de récupération dont vous n’avez pas encore profité. Sont également admises les différentes primes existantes.  

C’est l’employeur qui en définit les principes d’usage après l’avoir mis en place. Grâce au CET, le salarié aidant familial peut :

✓ Prendre ses jours de congés quand il en aura besoin ;

✓ Les récupérer sous forme de rémunération ;

✓ Profiter du don de jours de repos de la part des collègues solidaires.  

Rendre flexible le temps de travail

Enfin, l’employeur a également la possibilité de mettre en place différentes solutions permettant l’aménagement du temps de travail, tel que :

Des horaires flexibles :

Un aménagement individualisé peut être mis en place si l’employeur et le salarié aidant trouvent un accord. Cet aménagement d’horaires permet au salarié d’arriver plus tôt le matin et de partir plus tôt en fin de journée, ou inversement, de commencer plus tard pour disposer de temps pour son proche et de finir plus tard aussi.  

Cet aménagement peut également prévoir un temps de pause de midi plus court ou plus long. Tout est envisageable dès lorsque le supérieur hiérarchique et son employé sont d’accord.

L’annualisation du temps de travail :

Définir un volume d’heures à l’année permet au salarié aidant d’aménager comme bon lui semble son temps de travail. Cela n’est pas forcément possible dans tous les secteurs d’activité ; là encore, l’employeur doit donner son accord, comme pour toute sorte d’aménagement.  

Les heures effectuées en plus durant une semaine ne sont pas considérées comme heures supplémentaires, pourvu qu’elles soient à l’origine d’un libre choix du salarié. Il s’agit-là simplement d’un rattrapage d’heures de travail non effectuées. Dans les entreprises ne disposant pas de représentant du personnel, c’est l’inspecteur du travail qui autorise la mise en place de ce dispositif.

 

Le télétravail :

Démocratisé depuis les différents confinements, le télétravail est un excellent moyen pour conjuguer activité professionnelle et rôle d’aidant. Vous pouvez, en tant que salarié aidant à distance, gérer les besoins de votre proche à proximité, tout en vous consacrant à votre travail.  

 

homme à son bureau en visioconférence

La réduction du temps de travail :

Passer d’un temps complet à un travail à temps partiel ou à un 80% permettra au salarié aidant d’avoir plus de temps libre à consacrer à son proche aidé. C’est une demande très fréquente de la part des salariés à leur employeur. La mise en place d’un temps partiel n’est pas un droit.  

L’employeur est libre de refuser s’il fait don de raisons objectives liées aux nécessités de fonctionnement de l’entreprise. La demande doit être faite de manière manuscrite et les deux parties devront signer un avenant au contrat de travail afin d’officialiser cet éventuel accord.  

Monka reste le lien privilégié des entreprises et de leurs salariés aidants. Nos prestations d’accompagnement permettront aux salariés d’être soutenus dans leur rôle d’aidant afin de rester efficaces dans leur vie professionnelle. En tant qu’employeur, contactez-nous pour en savoir plus et pour connaitre ce que vous pouvez proposer à vos salariés aidants afin de les soutenir et de les accompagner dans cette démarche.

Monka, expert dans l'accompagnement des aidants

Monka est présent pour vous soutenir et vous conseiller face à la perte d'autonomie de votre proche âgé et toutes les contraintes que cela engendre dans votre vie quotidienne en tant qu'aidant familial.

Contactez-nous

Aménagement du temps de travail pour les aidants familiaux salariés

Pourquoi aménager le temps de travail des aidants familiaux ?

Le rôle d’aidant demande un gros investissement en temps et en énergie. Concilier cette partie avec son activité professionnelle est une épreuve très complexe. L’aménagement du temps de travail pour l’aidant familial salarié permet à ce dernier d’avoir plus de temps pour son proche et d’être plus efficace à son travail.

Comment aménager son temps de travail quand on est aidant familial ?

Il existe différents congés destinés aux aidants familiaux (congé du proche aidant, congé de solidarité familiale, congé de présence parentale…). Ces congés sont des droits et ne peuvent vous être refusés. Votre employeur peut également mettre en place des dispositifs au sein de son entreprise, mais ceci reste à son bon vouloir.

Est-on rémunéré durant la prise de congés destinés aux aidants familiaux salariés ?

Si vous prenez un congé destiné aux aidants familiaux, vous conservez votre emploi, mais ne percevrez plus de rémunération liée à votre travail. Vous pourrez cependant bénéficier de certains dispositifs financiers mis en place par l’État ; ces aides financières sont soumises à conditions, renseignez-vous.

Ces articles sont susceptibles de vous intéresser

Monka vous aide à prendre soin de votre proche âgé et de votre santé d'aidant

Contacter Monka