Les aidants d'enfants : trop oubliés ?

La société prend peu à peu conscience du rôle indispensable des proches aidants s’occupant de personnes âgées. En revanche, elle oublie souvent les aidants d’enfants souffrant de maladie ou de handicap.

25/7/2022

Des congés spécifiques pour les aidants d’enfants

Les aidants d’enfants peuvent bénéficier de droits spécifiques, à commencer par le congé de présence parentale. Le salarié concerné peut recourir à cette réserve de jours de congé pour s’occuper de son enfant de moins de 20 ans, reconnu à charge. Pendant ce congé, le contrat de travail est considéré comme suspendu et aucune rémunération n’est versée, mais l’aidant peut recevoir l'allocation journalière de présence parentale (AJPP).

 

Le parent peut bien sûr profiter du congé de proche aidant (autrefois appelé « congé de soutien familial »). Ouvert à toute personne, il permet, sous conditions, de suspendre son activité professionnelle ou de diminuer son nombre d’heures travaillées afin de prendre en charge son enfant ayant un taux d'incapacité permanente au moins égal à 80 %.

 

Aidants d’enfant : des aides financières adaptées

Les aides financières auxquelles peuvent prétendre les aidants d’enfant sont variées. La prestation de compensation du handicap (PCH) est versée à l’enfant reconnu malade ou handicapé, elle permet de compenser les dépenses dues à la situation, par exemple l’aménagement du logement, l’auxiliaire de vie, et éventuellement de salarier le parent si l’enfant nécessite une présence constante et une aide dans tous les actes de la vie quotidienne.

 

Les parents peuvent bénéficier de l’aide à la parentalité : mise en place en janvier2021, cette allocation est versée aux parents bénéficiaires de la PCH jusqu’aux6 ans de leur dernier enfant.

 

https://www.deuxiemeavis.fr/blog/article/516-parents-d-enfants-malades-ou-handicapes-toutes-les-aides-dont-vous-pouvez-beneficier

https://www.apf-francehandicap.org/profil/aidants-familiaux-et-parents-enfants-handicapes-2609