Comment repérer des troubles de la vision chez les séniors ?

Beaucoup de séniors souffrent de problèmes de vision. Certains ne diront rien et s’en accommoderont, d’autres vous feront part de changements étranges et soudains. En l’absence de plaintes de la part de votre proche âgé, pensez à lui poser des questions régulièrement ou à le faire lire pour vérifier que tout va bien. Découvrez les différents problèmes de vision existants et quels en sont les symptômes.

27/2/2023

Les différents problèmes de vision chez les séniors

Découvrez les problèmes de vision les plus courants chez les séniors, leurs symptômes les plus connus et comment les soigner. Pensez à emmener votre proche âgé au moins une fois par an chez l’ophtalmologue pour une visite de contrôle.

La cataracte

La cataracte est un problème fréquent chez les séniors. Une personne âgée sur 5 connait ce problème de vision. Il est le plus souvent lié au vieillissement de l’œil. Le tabac, l’alcool, le diabète, la myopie, ou l’exposition au soleil peuvent également être des facteurs de risque. Faites surveiller votre proche âgé si :

·      Il devient très sensible à la lumière ;

·      Il se plaint de voir flou ;

·      Il voit des auréoles lumineuses ;

·      Il a du mal à appréhender les contrastes, les reliefs et a l’impression que sa vision est étrange ;

·      Il se plaint d’avoir une sorte de voile devant l’œil.

La cataracte se soigne grâce à la chirurgie et c’est un acte fréquemment réalisé chez les séniors. Pensez à vous renseigner auprès de votre mutuelle qui peut participer financièrement à cette intervention, qui se pratique dans la journée en ambulatoire, sous simple anesthésie locale.

La DMLA (Dégénérescence Maculaire liée à l’âge)

La DMLA est également une maladie de l’œil fréquente chez les séniors puisqu’une personne âgée sur 10 en est victime. La DMLA est également liée à l’âge. Il existe deux formes de maladie : la DMLA sèche qui ne dispose pas de traitement et qui ne se soigne pas, et la DMLA humide. Là encore, le tabac accélère la venue de cette maladie, qui peut être cependant héréditaire. Emmenez votre proche âgé procéder à un examen de la vision si :

·      Il a du mal à voir clairement lorsqu’il fait sombre ;

·      Il aperçoit des taches sombres sur son champ de vision ;

·      Il a du mal à distinguer les couleurs ou les contrastes ;

·      Il voit des courbes ou des ondulations à la place de lignes droites.

La DMLA humide est la forme la plus grave et correspond à l’évolution de la DMLA sèche après plusieurs années. Ce sont les vaisseaux sanguins présents dans l’œil qui altèrent la vision. À ce stade, votre proche âgé devra prendre un traitement médicamenteux pour freiner la maladie.

La presbytie

C’est un problème de vision très commun chez les séniors, qui débute entre 40 et 50 ans. Il est facile de détecter un problème de presbytie puisque les séniors qui en souffrent sont obligés d’éloigner le document pour parvenir à le lire. Les personnes astigmates ou hypermétropes ont plus de risques de devenir presbytes.

Prenez rendez-vous chez l’ophtalmologue pour votre proche âgé si vous l’apercevez en train d’éloigner les objets pour mieux les voir. Il pourra alors bénéficier de lunettes ou de lentilles adaptées. Il existe également des solutions chirurgicales si votre proche souhaite un maximum de confort au quotidien.

 

Le glaucome

Le glaucome touche également une grande partie des séniors ; il s’agit du nerf optique qui se dégrade avec l’âge, la plupart du temps. Il existe deux types de glaucome :

·      Le glaucome à angle ouvert : souvent asymptomatique de nombreuses années, et pourtant, c’est celui-ci qui touche les personnes âgées dans 80% des cas. Étant donné que l’on ne peut le détecter en l’absence de symptômes, il est très important de procéder à une visite de contrôle annuelle pour le proche âgé que vous accompagnez ;

·      Le glaucome à angle fermé : ce type de glaucome est dû  à une malformation de l’œil. Les personnes âgées peuvent :

ü Ressentir une douleur inhabituelle à l’œil ;

ü Voir moins bien que d’habitude ;

ü Ne plus voir sur les côtés comme avant.

Le glaucome ne se guérit pas, mais des traitements peuvent freiner sa progression et rendre la vie plus agréable. Il est également possible de procéder à une intervention chirurgicale ou par laser. Nous pouvons répondre à vos questions ou vous proposer un accompagnement et un suivi de qualité pour une surveillance de proximité de votre proche. Contactez-nous pour en savoir plus.