Aidants : les aides financières prévues sont-elles imposables ?

Les personnes en perte d’autonomie ont la possibilité d’opter pour le maintien à domicile. Dans ce cas, elles bénéficient du soutien d’un aidant, souvent un proche, qui l’accompagne dans les actes du quotidien. De leur côté, les aidants peuvent obtenir des aides financières pour couvrir les frais liés à cette situation. Ces revenus sont-ils imposables ? On vous dit tout.

2/5/2022

De quelles aides un aidant peut-il bénéficier ?

Une personne qui désire assister un proche en perte d’autonomie dans les actes de la vie courante peut percevoir différentes aides. L’objectif consiste à favoriser le maintien à domicile des seniors ou des personnes dépendantes lorsque cela est possible.

 

Selon les cas, les aidants peuvent bénéficier d’allocations versées par la CAF, telles que :

•      l’allocation journalière du proche aidant (AJPA) ;

•      l’allocation journalière de présence parentale (AJPP) ;

•      l’allocation journalière d’accompagnement d’une personne en fin de vie (AJAP).

 

En outre, l’aidant a la possibilité de recevoir une rémunération de la part du proche aidé. Dans ce cas, il est considéré comme étant salarié de la personne dépendante.

 

Quels revenus un aidant doit-il déclarer aux impôts ?

Les allocations perçues et les dédommagements obtenus pour la prise en charge d’un proche ne doivent pas être déclarés. Ces revenus non imposables n’entrent pas dans le calcul de l’imposition. Toutefois, un aidant rémunéré devra déclarer les salaires qu’il perçoit, quel qu’en soit le montant.En cas de faibles revenus, il recevra un avis de non-imposition et pourra prétendre à différentes aides (allocations, crédits d’impôt, etc.).

 

https://www.caf.fr/allocataires/caf-du-nord/actualites/annee/2021/aidants-quelles-aides-financieres-possibles

https://www.aide-sociale.fr/aidants-familiaux/